lundi 27 mai 2013

Musique(3): Instruments de musique du XXième siècle

La musique et la mécanique sont deux de mes sujets d'intérêt. Ce post les combinera puisque je vais parler des instruments de musique créés au cours du vingtième siècle, avant que l'ère numérique n'ouvre des champs infinis dans le traitement du son.

Le thérémine

En 1919, le russe Léon Theremine invente un instrument auquel il donne son nom.

Cet étrange appareil se compose d'un boîtier électronique et de deux antennes, et sa particularité la plus étonnante est que l'on en joue sans le toucher: c'est le corps du musicien qui va produire le son.

Celui-ci déplace ses mains dans le plan formé par les antennes, et leurs mouvements produisent des notes, plus ou moins hautes et plus ou moins puissantes selon leurs positions.

Très difficile à maitriser (il faut notamment garder le corps parfaitement immobile pour ne pas perturber les notes), le thérémine rend un son très étrange, proche de celui de la scie musicale, voire de la voix humaine. J'ai eu l'occasion d'en tester un au musée parisien de la musique, c'est une expérience déroutante.

Son histoire est tout aussi étonnante. Créé au début de la révolution d'octobre, il avait connu les faveurs de Lénine, que son inventeur avait rencontré et qui en avait commandé un grand nombre, avait prévu d'en généraliser l'enseignement et s'y était lui-même initié.

Le thérémine, s'il connut un certain succès, notamment après le départ de son créateur aux USA, où il fut amélioré (entre autres par l'entreprise Moog), n'a toutefois jamais vraiment explosé, à la fois à cause de ce son si particulier et parce que sa maitrise est très difficile.

Le côté "spatial" de la musique produite par le thérémine lui a valu d'être présent dans plusieurs bandes originales de films de science-fiction des années 50. On le retrouve également dans la musique contemporaine.

Voici le thérémine présenté par son inventeur.

Le steel-drum ou bidon de calypso

Le steel-drum, également appelé pan ou steelpan fut inventé dans les années 40 à Trinité-et-Tobago.

Il est issu du recyclage de fûts de métal utilisés par l'industrie pétrolière, témoin de l'ingéniosité des musiciens antillais.

Ces fûts sont découpés, savamment martelés et accordés pour que chacun fournissent un ensemble de sons bien déterminés.

Il existe plusieurs pans, couvrant des gammes plus ou moins hautes. Leur accordage est l'affaire de spécialistes.

On joue du steelpan à l'aide de mailloches.

De nombreuses formations, les steelband, regroupent plusieurs musiciens jouant sur des steel-drum de hauteur différente.

Le son de cet instrument, utilisé tout d'abord dans la musique calypso mais également intégré dans de nombreuses chansons de divers styles, est immédiatement identifiable: en voici un exemple.

Le mellotron

L'ère numérique nous a habituée à avoir à notre disposition toute sorte de sons que l'on intègre d'un simple clic. Avant l'arrivée de l'ordinateur, cette possibilité était un fantasme sur lequel bien des musiciens ont rêvé.

Le mellotron fut inventé pour pallier à ce manque. Il s'agissait d'un clavier pour lequel chaque note correspondait à une bande magnétique sur laquelle était enregistrée un son. Jouer la note lisait la cassette échantillon.

Dans les premières versions de l'instrument, parues dans les années 60, les cassettes étaient fixes, mais bien vite des versions améliorées permirent de changer les cassettes et de faire ainsi varier à volonté le son produit, tout au long d'un concert par exemple.
 

Le mellotron fut utilisé dans les années 70, essentiellement par les groupes de rock progressif.

Son coût très élevé et sa fragilité (il se déréglait, les bandes se cassaient...) en faisaient toutefois un outil difficile à manipuler. L'arrivée des samplers numériques lui portèrent un coup fatal (même s'il reste des fans).

Je ne mets aucun exemple puisqu'il n'y a rien de spectaculaire: et pour cause, il s'agit d'un simple clavier!

Ces trois exemples passionnants prouvent que pour la musique comme pour le reste, la course technologique reste bien ouverte...

Précédent: Musique(2): French Hip-Hop
Suivant: Musique(4): HFT

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire