lundi 28 juin 2010

Réflexions sur la démographie (2) : concepts

Mon premier post de la série introduira quelques concepts utilisés en démographie.

Pyramide des âges


Une pyramide des âges est une photographie de la répartition en classes d’âge d’un pays. 


Elle s’organise autour d’un axe temporel désignant la date de naissance en ordonnée, et du nombre de personnes de chaque sexe nées pour une année en abscisse.
 

Ce type de graphique était à l’origine une pyramide à cause de la configuration « peu de vieux / beaucoup de jeunes » qui lui donnait une large base et un sommet étroit, mais aujourd’hui, notamment dans les pays développés, cette forme est souvent différente, à cause de la fin de la transition démographique (cf. post suivant).

Classes creuses
 

On désigne par « classes creuses » les gens nés pendant une période de faible fécondité, reprenant le terme « classe » avec lequel on désignait les conscrits du temps du service militaire (on parle de la classe 36 pour les conscrits nés en 1936 par exemple).
 

Elles correspondent à un resserrement sur la pyramide des âges d’un pays, et ce qui est intéressant, c’est qu’elles se répercutent sur la génération d’après. En effet, les enfants qui ne sont pas nés pendant la période n’ont pas pu avoir d’enfants à leur tour, propageant le manque sur la pyramide.
 

La première fois que j’ai entendu ce terme c’était pour parler des français de la première guerre mondiale.

L’hécatombe des tranchées (la France fut en proportion le deuxième pays le plus touché) avait enlevé au pays un grand nombre d’hommes en âge de procréer, ce qui entraina une importante chute des naissances pendant l’entre-deux-guerres, phénomène inquiétant au plus haut point les autorités de l’époque.
 

On peut également appliquer ce terme à l’Afrique australe, où le SIDA fait des ravages dans la classe d’âge qui devrait normalement faire les enfants des générations futures. Ces enfants ne naitront pas, et l’on constate un déficit démographique très marqué de ce fait.

Enfin, le troisième cas pourrait être celui de certains pays de l’est, d’où une part très importante de la population, généralement jeune, est partie à l’étranger à la chute des régimes communistes. Ainsi la Roumanie aurait perdu 2.000.000 de personnes après 1989.

La notion de classe creuse est un bel exemple du fait qu’en démographie ce qui se passe aujourd’hui a des conséquences demain.


Baby boom / Papy boom
 

Le baby boom est un événement qui a caractérisé le monde occidental. Il correspond à une reprise assez forte de la fécondité, qui a commencé pendant la seconde guerre mondiale pour les plus précoces (la France) et s’est terminée dans les années 70.
 

Les gens nés pendant cette période constituent la génération la plus importante numériquement dans nos pays, et aussi celle qui a connu une évolution de ses conditions particulièrement favorables.

Leur présence dans la pyramide des âges, après avoir constitué un « pied » large à leur naissance, a transformé celle-ci en une pyramide ventrue, avant de devenir à terme un champignon.
 

En effet, l’arrivée massive de cette génération à la retraite va constituer ce qu’on appelle déjà le « Papy boom », et devrait entrainer une reprise de la mortalité dans les années qui viennent.

La gestion de cette classe d’âge est au cœur de bien des problèmes de nos pays pour repenser l'état providence, notamment sur la question du coût des retraites et de la couverture médicale.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire